Le Système d’Alerte Rouge

Le Système d’Alerte Rouge est un mécanisme permettant d’identifier et d’essayer d’arrêter ou de réduire les menaces émergentes pesant sur les zones humides importantes du bassin méditerranéen.
Dans le contexte du Système d’Alerte Rouge, le terme « menace émergente » est utilisé pour définir une menace directe telle que (i) un développement résidentiel et/ou commercial, (ii) une production d’énergie et/ou une exploitation minière, (iii) des réseaux de transport et de services, ou encore (iv) des modifications du système naturel selon le Système de Classification des Menaces de l’UICN.
Lire la suite

Mise en œuvre

La demande de mise en œuvre peut être faite par toute organisation de la société civile qui souhaite demander le soutien de la communauté internationale pour protéger une zone humide menacée.
Le demandeur doit remplir le formulaire de demande (Annexe 1), afin de préciser les raisons et les justifications de l’Alerte Rouge. Il est souhaitable de fournir des preuves factuelles et pertinentes, validées par des publications et/ou des rapports scientifiques, universitaire et/ou issus d’initiatives de science-citoyenne.
Lire la suite

Evaluation et Processus de Mobilisation

Le Comité de Pilotage de l’Alliance évaluera la demande et décidera s’il convient de lancer une stratégie d’Alerte Rouge. Il répondra dans un délai maximum de 15 jours. Entretemps, le Comité directeur peut demander des données plus détaillées et/ou une réunion en ligne avec le demandeur. Le Comité de Pilotage demandera alors à ses membres de former un groupe de travail d’au moins trois personnes pour traiter le dossier et de le constituer sous un délai maximum de 20 jours. Le demandeur fera partie du groupe de travail et il sera le principal responsable de l’élaboration de la stratégie.

Plus de quatre décennies se sont écoulées depuis la mise en œuvre de la Convention de Ramsar relative aux Zones Humides d’Importance Internationale. Celle-ci, ratifiée par 171 pays à ce jour, garantit « la conservation et l’utilisation rationnelle de toutes les zones humides par des actions locales, régionales et nationales et par la coopération internationale, en tant que contribution à la réalisation du développement durable dans le monde entier ». Néanmoins et malgré de multiples efforts, notamment la création de l’Initiative régionale MedWet (visant à soutenir la conservation efficace des fonctions et des valeurs des zones humides méditerranéennes), les zones humides du bassin méditerranéen continuent d’être menacées et détruites, essentiellement à cause des activités humaines, conjuguées aux effets croissants du changement climatique. Cette situation a motivé l’Alliance Méditerranéenne pour les Zones Humides à développer un mécanisme d’alerte complémentaire pour améliorer la conservation de ces milieux.

L’Alliance Méditerranéenne pour les Zones Humides est un consortium d’associations et d’organismes de recherche scientifique qui vise à améliorer collectivement la valorisation des zones humides méditerranéennes au sens large et en particulier dans les politiques locales, nationales et régionales (transnational) par la promotion de leur utilisation durable, sur la base de l’innovation et de l’usage rationnel de ces milieux comme moteurs de ces initiatives.

Le développement de l’Alliance Méditerranéenne pour les Zones Humides, se justifie également par le fait que cette région abrite le deuxième plus grand hotspot de biodiversité au monde (plus de 2M km² pour la partie terrestre et dépassant les 9M km² si on y inclue la partie marine). Ce hotspot est particulièrement important en raison du nombre élevé d’espèces endémiques (un tiers des plantes du monde). Sur environ 7000 espèces recensées dans le hotspot méditerranéen, plus d’un millier sont classées comme globalement menacées par la liste rouge de l’UICN. Le hotspot abrite un pourcentage particulièrement élevé de poissons et de mollusques d’eau douce en danger critique d’extinction (respectivement environ 26% et 32%), ce qui en fait une région essentielle pour les espèces d’eau douce menacées au niveau mondial.

Le deuxième rapport « Les Zones Humides Méditerranéennes – Enjeux et Perspectives », paru en 2018, a démontré la perte et la détérioration continuelles, sur les quatre dernières décennies, des habitats humides et des espèces qu’ils abritent. Ce dernière est en contradiction avec les engagements mondiaux et régionaux de tous les gouvernements nationaux du bassin méditerranéen, y compris les objectifs de la convention de Ramsar.

« Améliorer la perception et le rôle des zones humides comme moyen décisif pour assurer leur conservation et leur utilisation rationnelle » est une mission prioritaire de l’Alliance Méditerranéenne pour les Zones Humides.

L’objectif de la cible 7 du 4e Plan Stratégique 2016-2024 de la Convention de Ramsar est que « les sites présentant un risque de changements dans leurs caractéristiques écologiques, font l’objet de mesures pour lutter contre les menaces les induisant ». Dans le cadre de cette cible, l’action 7.1 du Cadre d’Action MedWet 2016-2030 vise à « Évaluer les principales menaces pesant sur les zones humides et leur ampleur par l’Observatoire des Zones Humides Méditerranéennes, le Réseau Scientifique et Technique de MedWet, ainsi que les observatoires nationaux des zones humides, afin de formuler et de promouvoir activement des recommandations visant à améliorer leur conservation et gestion pour faire face à ces menaces ».

Bien qu’il y ait eu quelques tentatives d’identification des zones d’importance pour la biodiversité menacée, la situation de ces dernières continue à se détériorer comme l’explique le chapitre sur le contexte de ce document. Le climat politique (aux niveaux nationaux et international) et les stratégies de développement rendent la situation encore plus difficile à gérer. A titre d’exemple, avec l’appui de ses partenaires, l’ONG BirdLife International a lancé l’initiative pour les Zones Importantes pour les Oiseaux et la Biodiversité en Danger (IBAiD). Celle-ci vise à compiler et à publier, sur la base des données de suivi de 2013, la liste des zones importantes pour les oiseaux les plus menacées dans le monde et qui nécessitent des mesures de conservation urgentes pour être sauvés. En 2019, 255 sites, répartis entre 48 pays et territoires, figurent sur cette liste mondiale de l’IBAiD. Ils sont au nombre de 60 rien que dans le bassin méditerranéen, dont plus des 2/3 dominés par des habitats humides. De même, le Registre de Montreux (un registre des sites Ramsar dont les caractéristiques écologiques ont subi, subissent ou sont susceptibles de subir des modifications) est tenu par le Secrétariat, en consultation avec la Partie Contractante concernée de la Convention de Ramsar (Recommandation 4.8, 4e COP, Montreux, Suisse). Sur les quelques 400 sites Ramsar désignés par les 28 pays MedWet, 16 sont inscrits dans le Registre de Montreux ce jour (pour la plupart, depuis plus de trois décennies).

L’objectif 7 de la Convention de Ramsar et l’action 7.1 de MedWet indiquent qu’il existe un besoin important d’un outil permettant à la fois d’identifier les acteurs concernés et de s’engager avec eux dans l’intérêt des zones humides.

Le Comité de Pilotage de l’Alliance évaluera la demande et décidera s’il convient de lancer une stratégie d’Alerte Rouge. Il répondra dans un délai maximum de 15 jours. Entretemps, le Comité directeur peut demander des données plus détaillées et/ou une réunion en ligne avec le demandeur.

Le Comité de Pilotage demandera alors à ses membres de former un groupe de travail d’au moins trois personnes pour traiter le dossier et de le constituer sous un délai maximum de 20 jours. Le demandeur fera partie du groupe de travail et il sera le principal responsable de l’élaboration de la stratégie.

Dans un délai de 20 jours, une réunion en ligne sera alors organisée, où la/les menace(s), ainsi que les principales parties prenantes concernées seront discutées en détail. La stratégie comprendra différents outils de lobbying et de plaidoyer, tels que les contenus des médias sociaux, les pétitions en ligne et la diffusion de la problématique auprès d’autres réseaux pertinents.

Une fois la stratégie finalisée, le comité la fera circuler parmi les membres pour demander leur approbation et l’utilisation éventuelle de leurs signatures et logos.

Le groupe de travail suivra le processus de mise en œuvre de la stratégie et tiendra le Comité de Pilotage informé de la situation pendant un an. L’affaire sera portée à l’attention du public via les canaux médiatiques appropriés (presse, médias sociaux, articles web, pétitions, etc.).

Loading...

Immeuble ERIS Bureau N°4 au 2ème étage. 14, Rue Ibn El Heni 2080 Ariana-Tunisie

Horaires d'ouvertures:

Mon – Fri: 8:00 am – 9:00 pm

Abonnez-vous à notre newslette

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir notre newsletter, nos annonces et nos événements par e-mail !

MAW - Powered by webdesign© 2021. All Rights Reserved